bernard-romain

Mercredi 23 janvier 3 23 /01 /Jan 03:05

Marcoussis2PAROLE VRAIE

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a de vraie parole que lorsque l’homme en accepte la responsabilité.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 22 janvier 2 22 /01 /Jan 03:05

Marcoussis1NAISSANCE

 

 

 

 

 

 

 

Pour les biologistes d’aujourd’hui, la naissance d’un bébé à partir d’un spermatozoïde et d’un ovule n’a plus beaucoup de mystère.

 

Mais est-ce suffisant pour comprendre, comment, à partir d’une étape génétique, un homme digne d’être appelé ‘’homme’’ se construit au sein d’une société ?

 

Freud considérait que l’être humain naît prématuré : il est moins achevé que la plupart des animaux lorsqu’il est jeté dans le monde, faisait-il remarquer.

 

Après sa naissance biologique, l’homme a à vivre une seconde naissance, psychique et sociétale.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 janvier 1 21 /01 /Jan 03:05

Gleizes1HISTOIRE D’HOMME

 

 

 

 

 

 

 

Quel que soit l’âge, une histoire d’homme est toujours à construire.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 janvier 7 20 /01 /Jan 03:05

numerique1MYSTÈRE DE L’HOMME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’homme porte en lui un mystère, non pas une énigme à déchiffrer, mais un mystère, c’est-à-dire une réalité non mesurable qui se révèle à ceux qui veulent bien regarder et voir au-delà des apparences immédiates.

 

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 19 janvier 6 19 /01 /Jan 03:05

kim94.jpgVISAGE ET UNICITÉ

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le visage de l'autre, c'est ce qui marque dans sa singularité, dans son unicité, dans l'impossibilité de l’interchanger avec un autre visage.

 

Le visage c'est le contraire du masque qui dissimule.

 

Le visage, c'est l'homme lui-même que l’on rencontre, mais que l'on ne connaît pas.

 

Le visage n'est pas de l'ordre du savoir. »

 

(Marc-Alain Ouaknin, Essai sur Emmanuel Levinas)

 

 

Voir également :

 

EMMANUEL LEVINAS

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 janvier 1 14 /01 /Jan 03:05

numérique9HOMME DEBOUT

 

 

 

 

 

 

 

L’homme moderne avance courbé, enchaîné par les urgences quotidiennes, par la répétition usante des gestes nécessaires.

 

Toujours en quête de richesses et de pouvoir, il en oublie la gratuité fondamentale de la vie.

 

Il n’entend plus le murmure de la source qui lui offre la chance de vivre pour de bon.

 

L’homme vrai est un homme debout.

 

Il est libre.

 

Cette liberté suprême, nul ne pourra la lui ravir.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 13 janvier 7 13 /01 /Jan 03:05

numérique8CONTINGENCE DE L’HOMME  

 

 

 

 

 

 

La vision de l’univers est plus riche et plus complexe que ce que l’homme entrevoit.

 

Il est tellement plus à connaître que ce qui est dans la parole humaine en l’état actuel des connaissances.

 

Il est tellement d’autres choses à connaître qui lui échappe encore.

 

Il est tant et tant de richesses non encore explicitées dans le réel.

 

Il est tant et tant de nouveautés à venir !

 

 

Voir également :

 

CONTINGENCE

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 12 janvier 6 12 /01 /Jan 03:05

numérique7COMPARAISON ET COMPÉTITION

 

 

 

 

 

 

 

L’homme moderne, guidé par ses seuls intérêts économiques, par des critères de sécurité, de richesse et de succès, s’attache à la comparaison et à la compétition.

 

Il devient un individu atomisé. Il se retire dans sa vie privée, se consacre exclusivement à ses proches et à sa carrière.

 

Le diagnostic d’Hannah Arendt sur cette évolution est lourd : elle a ouvert la brèche dans laquelle s’est engouffré le totalitarisme. (‘’Les origines du totalitarisme’’)

 

L’homme se prétend souverain, il s’affranchit de toute gratitude et de toute dette à l’égard d’autrui.

 

Il est marqué par la seule défense de ses intérêts, par l’uniformité et le conformisme.

 

Noyé dans la masse, il oscille entre l’aspiration à l’originalité et l’effacement de soi, l’invention de la différence et la soumission à l’opinion.

 

Il est incapable de s’ouvrir à la différence de l’autre.

 

C’est pourtant dans le rapport à l’autre, aux autres, qu’il accède à sa véritable identité humaine.

 

Il devient homme progressivement, en se trompant, en corrigeant, en pardonnant, en persévérant.

 

Il doit aussi s’exercer à réfléchir, à pardonner et à commencer du neuf avec l’autre.

 

C’est ainsi qu’il assume, humblement et fidèlement, sa responsabilité d’homme.

 

C’est ainsi, en prenant sa part de responsabilité, qu’il accomplit son humanité.

 

Il lui faut sans cesse apprendre à devenir humain.

 

L’existence humaine ne se réduit pas à une somme de contraintes, telles que les soucis, les intérêts, les urgences de la vie.

 

Demeurer libre dans la victoire comme dans l’échec, ne pas accepter comme critère ultime le succès et l’échec.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 11 janvier 5 11 /01 /Jan 03:05

Braque4INDIVIDU ET PERSONNE

 

 

 

 

 

 

 

 

L’affirmation de la valeur infinie de la personne humaine, le fait que chaque voix puisse se faire entendre, la dimension d’autonomie ne sont elles pas à l’origine des dérives de l’individualisme dont le ‘vivre ensemble’ est aujourd’hui très largement victime ?

 

Cette affirmation concerne surtout la personne, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

 

La personne, c’est justement l’individu dans son rapport aux autres, et non cette entité intouchable qui n’a plus d’ordres à recevoir de quiconque, et dont la liberté ne saurait connaître de limites, surtout morales.

 

 

Voir également :

 

PERSONNE

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 janvier 4 10 /01 /Jan 03:05

Herbin1DISCERNEMENT

 

 

 

 

 

 

 

Le discernement est un trésor, mais il ne s’achète pas.

 

L’homme se livre à lui pour le recevoir.

 

Il demande de l’espace intérieur, une qualité d’écoute et de regard.

 

Les yeux et les oreilles s’ouvrent.

 

Une disposition plutôt qu’un savoir.

 

Une démarche où l’homme doit sortir de soi.

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 9 janvier 3 09 /01 /Jan 03:05

or bleuALTÉRITÉ

 

 

 

 

 

 

 

L’homme ne s’ouvre à lui-même qu’à l’épreuve de l’altérité.

 

Comme le souligne Emmanuel Levinas, l’autre est celui qui précède.

 

Rencontrer l’autre, c’est d’abord être étonné, surpris.

 

 

Voir également :

 

ALTERITE

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 7 janvier 1 07 /01 /Jan 03:05

lechevalL'ART DE L’ÉTONNEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le propre de l’enfance est de savourer les petites choses du quotidien. Les enfants ont cette capacité à “laisser être” qu’il est important de cultiver.

 

Aujourd’hui, les enfants accumulent souvent les activités qui s’ajoutent à l’école. Elles les encombrent, les stressent et les empêchent de se réaliser pleinement.

 

Être pris par la tyrannie du chronomètre empêche la disponibilité de l’esprit au présent. Il est important de sortir de cette succession de “faire” et de les laisser réapprendre à s’émerveiller, à s’étonner. »

 

(Jacques de Coulon L’Art de l’étonnement) 

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 janvier 7 06 /01 /Jan 03:05

BarenotDÉFINITION DE LA LIBERTÉ

 

 

 

 

 

 

La liberté est la mesure de la dignité et de la grandeur de l’homme.

 

 

Voir également :

 

DIGNITE

 

LIBERTE

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 janvier 3 02 /01 /Jan 11:13

René Girard hommage

 

RENÉ GIRARD : DÉSIR MIMÉTIQUE

RENÉ GIRARD : HOMME MAÎTRE DU MONDE

                                         RENÉ GIRARD : OPTIMISME

RENÉ GIRARD : ORIGINE DES CONFLITS

RENÉ GIRARD : RIVALITÉ MIMÉTIQUE

RENÉ GIRARD : URGENCE

 RENÉ GIRARD : TERRORISME

 

 

René Girard, né à Avignon le 25 décembre 1923, est un philosophe français, membre de l'Académie française depuis 2005. Ancien élève de l'École des chartes et professeur émérite de littérature comparée à l'université Stanford et à l'Université Duke aux États-Unis, il est l’inventeur de la théorie mimétique qui, à partir de la découverte du caractère mimétique du désir, a jeté les bases d’une nouvelle anthropologie. Il se définit lui-même comme l'anthropologue de la violence.  

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 1 janvier 2 01 /01 /Jan 03:00

Voeux-2013.jpg

Par BERNARD ROMAIN - Publié dans : bernard-romain - Communauté : Ressources Humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Relations Humaines

"La grandeur d'un métier est peut-être avant tout, d'unir les Hommes.

Il n'est qu'un luxe véritable et c'est celui des Relations Humaines.

En travaillant pour les seuls biens matériels, nous batissons nous-mêmes notre prison, avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille de vivre."


                                                                                                                                       Antoine de Saint- Exupéry 

Recommander

English

PRINCIPAL AUTEUR CITÉ

AUTRES AUTEURS CITÉS

ALBERT CAMUS : BONHEUR
ALBERT CAMUS : DIGNITÉ DE VIVRE ET DE MOURIR
ALBERT CAMUS : HAINE ET MÉPRIS
ALBERT CAMUS : JUGEMENT
ALBERT CAMUS : LE DROIT ET LA FORCE
ALBERT ROUET : CHEMIN VERS SOI
ALBERT ROUET : COMPLEXITÉ DES RELATIONS A L’AUTRE
ALBERT ROUET : L’AUTRE
ALBERT ROUET : RIGIDITÉ
ALBERT ROUET : TRAVAIL, LIEU DES CONTRADICTIONS D’UNE SOCIÉTÉ
ALBERT SCHWEITZER : CIVILISATION ET ÉTHIQUE
ANDRÉ COMTE-SPONVILLE : BONHEUR
ANDRE COMTE-SPONVILLE : MORALE ET CAPITALISME
ANDRÉ COMTE-SPONVILLE : MORALE ET ÉTHIQUE
ANDRÉ COMTE-SPONVILLE : PETIT TRAITE DES GRANDES VERTUS
ARISTOTE : BONHEUR
ARISTOTE : HEUREUX
ARISTOTE : PRUDENCE
AUGUSTIN : BONHEUR
AUGUSTIN : COMPRENDRE
AUGUSTIN : DOMINATION
AUGUSTIN : ETRE GRAND
AUGUSTIN : VOIR, SUPPORTER, ACCEPTER
AXEL KAHN : ALTÉRITÉ
AXEL KAHN : DÉFINITION DU BIEN
AXEL KAHN : SPLENDEUR DE L’HUMANITÉ
BADEN POWEL : POUR UN MONDE MEILLEUR
BERNANOS : INFIRMITÉ
BERNANOS : LE SECRET DU BONHEUR
BERNANOS : OBLIGATIONS
BERNANOS : PATIENCE
BERNANOS : RECONCILIÉ AVEC SOI MEME
CAMUS : ASPIRATIONS ESSENTIELLES DE L’HOMME
CAMUS : DIRECTION DES HOMMES
CAMUS : MONDE INSUPPORTABLE
CAMUS : NE RIEN ENVIER
CHARLES DE FOUCAULD : PARFAITE OBÉISSANCE
CHARLES DE FOUCAULD : RENAÎTRE
CHARLES JOURNET : LE MAL
CHARLES PEGUY : LE MAL
CHRISIAN DE CHERGÉ : COEUR
CHRISIAN DE CHERGÉ : L’AUTRE
CHRISTIAN DE CHERGÉ : COURAGE !
CHRISTIAN DE CHERGÉ : DE RICHES VERTUS
CHRISTIAN DE CHERGÉ : ENGAGEMENT
CHRISTIAN DE CHERGÉ : LA VIE
CHRISTIAN DE CHERGÉ : MERCI
CHRISTIAN DE CHERGÉ : SIMPLICITÉ
CHRISTIAN DE CHERGÉ : SIMPLICITÉ
CLAUDE LÉVI STRAUSS
CLAUDE RAULT : DESERT 
CLAUDE RAULT : DESERT 
CLAUDE RAULT : HUMILITÉ
CLAUDE RAULT : MESSAGE DU SAHARA 
CLAUDE RAULT : REFROIDISSEMENT 
DESCARTES : CE QU’EST L’HOMME
DESCARTES : LE BON SENS
DESCARTES : LES QUATRES PRÉCEPTES
DOSTOIEVSKI : RICHESSE
EDGAR MORIN : LUMIÈRE
EDGAR MORIN : LUMIÈRE
EDITH STEIN : ETRE
EDITH STEIN : INTÉRIORITÉ ET ALTÉRITÉ
EDITH STEIN : QU'IL EST BEAU ET BON DE VIVRE 
EDITH STEIN : RESPONSABILITÉ
EDITH STEIN : SA PERSONNALITÉ
EDITH STEIN : SA VIE
EDITH STEIN : SERVICE
EDITH STEIN : TOUT SUR SA VIE
EDITH STEIN ET L’EMPATHIE
EDITH STEIN ET L’EMPATHIE
EDITH STEIN ET L’INDIVIDUALISME
EDITH STEIN ET LA RESPONSABILITÉ
ELIE WIESEL : BIEN OU MAL
ELIE WIESEL : IDÉE DE L’HOMME
EMMANUEL LEVINAS ET SARTRE : LIBERTÉ
ÉRASME : HOMME DEBOUT
ERIK ORSENNA : VALEUR TRAVAIL
ERNEST HEMINGWAY : HUMILITÉ
ETTY HILLESUM : BONHEUR
ETTY HILLESUM : ÊTRE
ETTY HILLESUM : FONDS COMMUN
ETTY HILLESUM : LA VIE EST BELLE
ETTY HILLESUM : PAROLE
ETTY HILLESUM : S’AGUERRIR
ETTY HILLESUM : UN SENS A LA VIE
ETTY HILLESUM : UN SENS DE LA VIE
ETTY HILLESUM : UNE VIE BOULEVERSÉE
FRANCOIS VARILLON : DÉSESPOIR
FRANCOIS VARILLON : JOYEUX
GANDHI : CUPIDITÉ
GRÉGOIRE DE NYSSE : CELUI QUI MONTE
HANNAH ARENDT
HANNAH ARENDT : ACTIVITÉS HUMAINES
HANNAH ARENDT : AUTORITÉ
HANNAH ARENDT : BONTÉ
HANNAH ARENDT : CHAQUE HOMME EST UNIQUE
HANNAH ARENDT : COMMENCEMENT
HANNAH ARENDT : COMMENCEMENT
HANNAH ARENDT : ÉCONOMIE DE GASPILLAGE
HANNAH ARENDT : ÉDUCATION
HANNAH ARENDT : LE MIRACLE QUI SAUVE LE MONDE
HANNAH ARENDT : LIBERTÉ
HANNAH ARENDT : PARDON
HANNAH ARENDT : PAROLE
HANNAH ARENDT : PENSER LE TOTALITARISME
HANNAH ARENDT : POUVOIR
HANS JONAS : ÉTHIQUE DE LA RESPONSABILITÉ
HANS JONAS : RESPONSABILITÉ
HANS JONAS : RESPONSABILITÉ ET ESPÉRANCE
HANS KÜNG : GRANDEUR ET MISÈRE DE L’HOMME
HANS URS VON BALTHASAR : STRUCTURE DE L’HOMME
HANS URS VON BALTHASAR : VÉRITÉ
HEIDEGGER : ÊTRE ET ÉTANT
HEIDEGGER : HUMANISME
HEIDEGGER : HUMANISME
HEIDEGGER : LE MÉTIER DE LA PENSÉE
HEIDEGGER : LE MIRACLE DES MIRACLES
HEIDEGGER : PENSÉE
HENRI de LUBAC : IGNORANCE
HENRI de LUBAC : MÉPRIS
HENRI de LUBAC : PARADOXES
HENRI de LUBAC : PATIENCE
HENRI DE LUBAC : SOLEIL
HENRI de LUBAC : SOUFFRANCE
HENRI QUINSON : NOUVELLE SOCIÉTÉ
HENRI TEISSIER : UN MODÈLE A SUIVRE
HUSSERL : SENS DE CETTE EXISTENCE HUMAINE
JACQUES MARITAIN : ÉLOGE DU DON
JACQUES MARITAIN : ESSENTIEL
JACQUES MARITAIN : PAROLE DE SAGE
JAURES : DIRIGER
JEAN CHRYSOSTOME : BONHEUR INFINI
JEAN CHRYSOSTOME : HUMILITÉ
JEAN GIONO : CARACTÈRE INOUBLIABLE
JEAN GUITTON : DANS LE VENT
JEAN GUITTON : LA MORT
JEAN GUITTON : OBÉISSANCE
JEAN GUITTON : ORGUEIL
JEAN LUC MARION : LE PROPRE DE L’HOMME
KANT : ACTION ÉTHIQUE
KANT : ACTIONS BONNES OU MAUVAISES
KANT : CONTRAINTE
KANT : EXIGENCES DE LA PENSÉE
KANT ET LE MANAGEMENT
KARL BARTH : L’ESSENCE DU MAL
KARL JASPERS : ANONYMAT
KARL JASPERS : AUTORITÉ ET RAISON
KARL JASPERS : CONDUITE SENSÉE
KARL JASPERS : LIBERTÉ
KARL JASPERS : RACINES
KARL JASPERS : VÉRITÉ ET COMMUNICATION
KARL RAHNER : L'ÉTANT FINI
KHALIL GIBRAN : ÉLOGE DU TRAVAIL
KIERKEGAARD : ANGOISSE
KIERKEGAARD : COMPRENDRE
KIERKEGAARD : INCOMPRÉHENSIBLE
KIERKEGAARD : POUR UNE VIE NOUVELLE
KIERKEGAARD : SOUFFRANCE
KIERKEGAARD : SUR LE CHEMIN DE LA VIE
KIM EN JOONG
LA BRUYERE : MODESTIE
LACAN : LUMIÈRE
LACAN ET L’INCOMPLÉTUDE
LOUIS MARIE BILLÉ : UN MODÈLE POUR NOUS
MALRAUX : JUGER
MARCEL GAUCHET : EXTRAORDINAIRE BOULEVERSEMENT
MARCEL MAUSS : ESSAI SUR LE DON
MAURICE BELLET : LE LIEU DU COMBAT
MAURICE BLONDEL : ÉLOGE DE L’ACTION
MAURICE BLONDEL : EXIGENCE
MAURICE ZUNDEL : CONQUÊTE DE SOI
MAURICE ZUNDEL : CROYEZ-VOUS EN L’HOMME ?
MAURICE ZUNDEL : DIGNITÉ HUMAINE
MAURICE ZUNDEL : ÉCOUTE ET SILENCE
MAURICE ZUNDEL : HUMAIN
MAURICE ZUNDEL : LIBERTÉ
MAURICE ZUNDEL : RENCONTRE VÉRITABLE
MAURICE ZUNDEL : SENS DE L’EXISTENCE
MAURICE ZUNDEL : SENS DE LA DESTINÉE
MAURICE ZUNDEL : SILENCE 
MAURICE ZUNDEL : TRAVAIL
MAURICE ZUNDEL : VIE INACCOMPLIE
MAURICE ZUNDEL : VOCATION DE L’HOMME
MAX WEBER : ÉTHIQUE
MICHEL ALBERT : BONNE SANTÉ
MICHEL-MARIE ZANOTTI-SORKINE : DÉMOCRATIE ET LIBERTÉ
MICHEL-MARIE ZANOTTI-SORKINE : ÉTERNITÉ
MONTESQUIEU : MÉPRIS
MONTESQUIEU : POUVOIR
NEWMAN : CONDITION HUMAINE
NEWMAN : ÉVOLUTION DE L’HOMME
NEWMAN : NÉANT DE CE MONDE
NEWMAN : VRAI GENTLEMAN
NIETZSCHE : APPRÉCIATION
NIETZSCHE : AVENIR
NIETZSCHE : CERTITUDE
NIETZSCHE : CRUAUTÉ
NIETZSCHE : ÉLOGE DU SILENCE
NIETZSCHE : FINITUDE DE L’HOMME
NIETZSCHE : MÉPRIS DE SOI
NIETZSCHE : MONDE DÉSTRUCTURÉ
NIETZSCHE : TRISTE SOCIÉTÉ
NIETZSCHE : VÉRITÉ
NIETZSCHE ET TEILHARD DE CHARDIN
NORBERT SEGARD
NORBERT SEGARD : BONHEUR
NORBERT SEGARD : UN MODÈLE
PASCAL : DIVERTISSEMENT
PASCAL : MOI
PASCAL : MORT
PASCAL : PARAÎTRE
PASCAL : PUISSANCE
PASCAL : QU’EST-CE QUE L’HOMME ?
PAUL CLAUDEL : VRAI ET RIEN
PAUL RICOEUR : ACTION
PAUL RICOEUR : ÉTHIQUE
PAUL RICOEUR : L’AUTRE
PAUL RICOEUR : MAL ET BONTÉ
PAUL RICOEUR : PARDON
PAUL RICOEUR : VALEUR DE L’HOMME
PAUL TILLICH : ANGOISSE
PAUL VALADIER : HOMME, ANIMAL MALADE
PÉGUY, BERNANOS, CLAUDEL : ARGENT 
PIERRE CLAVERIE
PIERRE CLAVERIE : L’AUTRE
PIERRE, PAUL ET JEAN
PLATON : AUTORITÉ
RABELAIS : DÉSESPOIR
RENÉ GIRARD : DÉSIR MIMÉTIQUE
RENÉ GIRARD : HOMME MAÎTRE DU MONDE
RENÉ GIRARD : OPTIMISME
RENÉ GIRARD : ORIGINE DES CONFLITS
RENÉ GIRARD : RIVALITÉ MIMÉTIQUE
RENÉ GIRARD : TERRORISME
RENÉ GIRARD : URGENCE
ROMAIN ROLLAND : BATAILLE DE L’HOMME
ROUSSEAU ET AUGUSTIN
SAINT EXUPERY : SILENCE
SAINT-EXUPERY : BUT COMMUN
SAINT-EXUPERY : CATHÉDRALE
SAINT-EXUPERY : CITATIONS POUR MANAGER
SAINT-EXUPERY : DÉSERT
SAINT-EXUPERY : HAINE
SAINT-EXUPERY : HUMILITÉ
SAINT-EXUPERY : HUMILITÉ
SAINT-EXUPERY : JUSTICE
SAINT-EXUPERY : L’ART DES PETITS PAS
SAINT-EXUPERY : L’ESSENTIEL OUBLIÉ
SAINT-EXUPERY : LE PETIT PRINCE
SAINT-EXUPERY : LE TEMPS
SAINT-EXUPÉRY : MOZART ASSASSINÉ
SAINT-EXUPERY : PAROLE DE SAGE POUR UN MANAGER
SAINT-EXUPERY : QUALITÉ DE LA CIVILISATION
SAINT-EXUPERY : RACINES
SAINT-EXUPERY : RESPONSABLE
SAINT-EXUPERY : STABILITÉ
SAINT-EXUPERY : TOURNÉ VERS SOI
SAINT-EXUPERY : VANITÉ DE L’HOMME
SAINT-EXUPERY : VOYAGE
SARTRE : QU’EST-CE QUE L’HOMME ?
SERGE DASSAULT : GESTION PARTICIPATIVE
SPINOZA : JUSTICE
TEILHARD DE CHARDIN : APPARITION DE L’HOMME
TEILHARD DE CHARDIN : AVENIR
TEILHARD DE CHARDIN : DÉFI A LA PENSÉE
TEILHARD DE CHARDIN : DÉSORDRE
TEILHARD DE CHARDIN : EFFORT
TEILHARD DE CHARDIN : LE MONDE SE CONSTRUIT
TEILHARD DE CHARDIN : MANTEAU D’HUMANITÉ
TEILHARD DE CHARDIN : MONDE STUPIDE
TEILHARD DE CHARDIN : OEUVRE
TEILHARD DE CHARDIN : PAIX
TEILHARD DE CHARDIN : PRENDRE DE LA HAUTEUR
TEILHARD DE CHARDIN : RÉFLEXIONS SUR LA CRISE
TEILHARD DE CHARDIN : RÉUSSITE
TEILHARD DE CHARDIN : SOUFFRANCE
TEILHARD DE CHARDIN : VALEUR ABSOLUE
TEILHARD DE CHARDIN : VIE FONTALE
TEILHARD DE CHARDIN : VISION DU MONDE
TEILHARD DE CHARDIN : VIVE LA VIE !
TEILHARD DE CHARDIN : VOLONTÉ DE VIVRE
THEODORE MONOD
THÉODORE MONOD : LE PROPRE DE L’HUMAIN
THEODORT MONOD : DÉSERT 
THOMAS D’AQUIN
THOMAS D’AQUIN : ÉQUITÉ
THOMAS HOBBES : RIRE
THOMAS JEFFERSON : UN VISIONNAIRE !
THOMAS MANN : BONHEUR
TOCQUEVILLE : RELATIVISME
TOLSTOÏ : FORMER SA RAISON
VOLTAIRE : CUPIDITÉ ET ORGUEIL
YVES CONGAR : ESPRIT POSSESSIF
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés